Stéphanie Quinet - logopède de 29 ans, un parcours d'indépendant réussi

stephanie quinet logopede

« Logopède, c’est le métier de l’humain avant tout. Il s’adresse aux enfants, aux ados, aux adultes. Dans la société actuelle, savoir s’exprimer permet d’établir une relation avec autrui, c’est primordial de pouvoir s’épanouir grâce à cela. »

D’origine française Stéphanie était inscrite à l’université en« sciences du langage ». Le système y est très différent : il faut passer des concours auxquels des centaines de candidats participent. Beaucoup de candidats appelés, pour peu d’élus, et très peu de places dans les écoles. De plus, le coût des études est extrêmement élevé, on avoisine les 12000 eur pour une année d’études.

Stéphanie a testé les premiers concours, dès qu’elle a eu 18 ans et son « bac » en poche. Très vite, elle finance ses études grâce à des emplois. Après plusieurs concours qu’elle ne réussit pas, elle entend parler de la possibilité de faire des études en Belgique, où les contraintes financières et numéraires sont bien moins handicapantes pour suivre des études de logopédie. La réputation de l’école de Liège est excellente, elle tente sa chance.

Elle arrive à Liège, « sans même savoir où ça se situe sur la carte ». Elle trouve un emploi dans un call-center pour financer son logement et ses études. Après avoir brillamment obtenu son diplôme, la question du statut sous lequel exercer se pose.

Elle entend parler de Créa-Job. Elle manquait de connaissances en gestion de son activité, et ne savait pas par où commencer. Après une préparation approfondie de son projet, elle intègre rapidement la couveuse d’entreprises. Elle acquiert de solides bases en comptabilité, en marketing, en trésorerie,… le BABA des indépendants !

Les coachings dans la couveuse lui demandaient de l’investissement, mais «  ça me reboostait pour tout le reste, ça m’incitait à persévérer. L’expérience chez Créa-Job a été très positive pour moi, j’ai pris moins de risques et j’ai eu plus de temps pour réfléchir à tout ce que je devais mettre en place. »

« Aujourd’hui, face à un banquier ou à un comptable, je sais défendre mon projet devant quelqu’un qui ne me connaît pas »

A l’heure actuelle, sa patientèle est là, les partenariats sont créés et elle reçoit des demandes qu’elle ne peut pas toutes honorer, « victime de son succès ».

Pour elle, la couveuse était indispensable. Prendre le temps de récolter les informations nécessaires au démarrage, foncer en mesurant les risques.

Un conseil à donner ? Tous les statuts sont risqués. Il faut bien se connaître et se donner les moyens d’arriver à ses fins. Si on a une idée, un rêve en tête, persévérer en étant courageux et foncer, si possible en se faisant accompagner.

Créa-Job

Couveuse d’entreprises - recherche de financement - accompagnement

Créa-Job est une S.A.A.C.E (Structure d’Accompagnement à l’Auto Création d’Emploi)
et a pour mission de favoriser l’insertion sociale et professionnelle
en accompagnant les personnes qui souhaitent créer leur activité d’indépendant.

Vous souhaitez entreprendre ? Créa-Job est spécialisé dans les conseils en entreprenariat.
Créa-Job est une ASBL financée par la Région Wallonne, le Fonds Social Européen et le FOREM.

FSE - Wallonie